SSII : l'indien Tata CS rachète le français Alti (126 ME de CA)

Kumar Narayanan, Directeur de Tata Consultancy Services France

Kumar Narayanan, Directeur de Tata Consultancy Services France

Coup de tonnerre dans le monde des SSII : l'indien Tata consultancy services (TCS) rachète un intégrateur spécialiste du monde SAP : Alti. TCS fait un bond en avant dans le classement des sociétés de services françaises.

La société française Alti a été créée en 1995 par deux associés : André Bensimon et Michel Hamou. Dès 1996, elle se dotait d'une compétence SAP. En 1999, elle entrait au nouveau marché mais quittait la bourse en 2008. Le CM-CIC LBO Partners et l'IDI ont alors pris le contrôle de la société (via la Financière Alti), ils viennent de céder la totalité du capital à Tata consultancy services, filiale du groupe indien Tata.

La société Alti réalisait 126 millions d'euros de chiffre d'affaires en 2012 (106 en 2010, 105 en 2011), avec 1 200 salariés, elle figure dans le top 5 des intégrateurs SAP en France. Pour TCS, c'est l'occasion de se renforcer de manière significative sur un marché français qui est l'un des trois plus grands en Europe dans le domaine des services informatiques. La SSII indienne pèse 46,4 ME de CA en France en 2012 (30,5 en 2011), cette croissance externe la fait bondir dans le classement des sociétés de services en France. Elle passerait environ du 65è au 25è rang. La transaction s'est conclue pour un montant de 75 ME.

Alti est implantée principalement en France. Elle compte des unités en Suisse, en Algérie et en Belgique (avec 120 collaborateurs, elle a racheté Cernum en 2007).

 

 

Ajouter un commentaire
0
Commentaires

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

SD-WAN : un marché bouillonnant

SD-WAN : un marché bouillonnant

Les réseaux MPLS, longtemps et toujours utilisés pour interconnecter les différents sites de l'entreprise, doivent aujourd'hui cohabiter avec la technologie SD-WAN qui agrège tout...

La sauvegarde à l'heure du cloud hybride

La sauvegarde à l'heure du cloud hybride

Le basculement en faveur des architectures cloud est une tendance forte, mais n'est pas synonyme de simplification. Il faut gérer la transformation et l'hybridation des systèmes...

Publicité