Arrow finit 2015 en beauté

 Michael J. Long, le président d’Arrow, veut faire croître le chiffre d’affaires que le distributeur réalise dans le logiciel, notamment sur les marchés de la sécurité et du big data. Crédit photo : D.R.

Michael J. Long, le président d’Arrow, veut faire croître le chiffre d’affaires que le distributeur réalise dans le logiciel, notamment sur les marchés de la sécurité et du big data. Crédit photo : D.R.

Le grossiste Arrow a enregistré une hausse de chiffre d'affaires de 6% au dernier trimestre 2015. Une belle performance qui lui a permis de publier des revenus en hausse pour l'ensemble de l'année passée.

« Nous avons réalisé une très forte croissance malgré un environnement économique difficile ». Comparé à son homologue d'Avnet, Michael J. Long, le président du groupe de distribution Arrow a en effet de quoi être satisfait. Pour le compte de son exercice 2015, l'entreprise a réalisé un chiffre d'affaires de 23,28 Md$, en hausse de 2,3% comparé à 2014. Cela semble peu mais s'avère correspondre à la fourchette haute des prévisions du grossiste. La bourse a en tout cas salué ce résultat puisque le cours de l'action Arrow grimpait de 7% jeudi dernier, suite à la publication du bilan. Les investisseurs n'ont donc pas tenu rigueur à l'entreprise de n'être parvenue qu'à stabiliser son résultat net à près de 498 M$.

Hausse de 36% des bénéfices au T4

C'est surtout lors du dernier trimestre 2015 que la performance du distributeur a été la plus remarquable. Entre octobre et décembre derniers, ses facturations ont grimpé de 6% à 6,75 Md$. Dans le même temps, ses bénéfices s'appréciaient de 36% à 158,5 M€.

Les deux grandes activités du groupe ont contribué à la progression de ses revenus sur l'ensemble de l'année 2015. Sa branche chargée des ventes de composants électroniques a vu ses facturations croître de 0,6% pour représenter 14,4 Md$. Quant aux livraisons réalisées par la branche distribuant des produits d'infrastructures IT, elles ont dégagé 8,8 Md$, soit 5% de mieux qu'en 2014.

Arrow victime d'une fraude au président

Pour le premier trimestre de son exercice 2016, Arrow anticipe un chiffre d'affaires compris entre 5,25 et 5,65 Md$. Il réaliserait alors une croissance allant de 3,3% à 11,8% comparé au premier quartile de 2014. Le grossiste devra toutefois inscrire à son bilan une charge exceptionnelle de 13 M$ pour répercuter le coût d'une fraude dont l'entreprise a été victime en Asie au mois de janvier. Le groupe dit avoir été victime d'une personne s'étant faite passer pour un de ses cadres dirigeants. Comme quoi personne n'est à l'abri d'une fraude au président.

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

UEM, une plateforme pour les gérer tous

UEM, une plateforme pour les gérer tous

Successeurs des solutions MDM (Mobile Devices Management), les plateformes UEM (Unified Endpoint Management) visent à gérer tous les appareils et postes de travail de l'entreprise...

Publicité