Cloud public : Des dépenses toujours en hausse mais parfois à fonds perdus

A eux trois, AWS, Microsoft et Google ont capté 55% du marché mondial des services d'infrastructures de cloud public au T1 2018. Illustration : Canalys.

A eux trois, AWS, Microsoft et Google ont capté 55% du marché mondial des services d'infrastructures de cloud public au T1 2018. Illustration : Canalys.

A mesure que progressent les investissements des entreprises dans les services d'infrastructures de cloud public, celles-ci ont à gérer une complexité qui mène une grande partie d'entre elles à mal rentabiliser leurs dépenses. Canalys y voit une opportunité de revenus supplémentaires pour le channel.

Le marché mondial des services d'infrastructures souscrits par les entreprises chez les opérateurs de cloud public ne cesse d'être florissant. A en croire le cabinet d'études Canalys, son chiffre d'affaires s'est élevé à 17 Md$ au premier trimestre 2018, ce qui traduit un bond de 47% à période comparée de 2017. Cette croissance profite avant tout aux trois principaux acteurs du secteur, à commencer par AWS, le numéro un. En hausse de 49%, ses revenus trimestriels représentent près du double des facturations cumulées de Microsoft et de Google. Ces derniers sont respectivement les numéros deux et numéros trois du marché mondial des services d'infrastructures de cloud public. Entre janvier et mars dernier, Microsoft a vu ses revenus progresser de 93% contre +89% pour Google.

80% des revendeurs constatent une sous-utilisation des services souscrits

Canalys explique le succès des offres que proposent ces prestataires et leurs homologues de taille plus modeste par le rôle clé que jouent les services de cloud public dans la transformation digitale des entreprises. Ils offrent en effet des bénéfices multiples : souplesse, évolutivité, fourniture à la demande de ressources virtualisées... Mais l'accès incontrôlé et complexe des utilisateurs aux services hébergés amène finalement les clients à sous-utiliser les offres auxquelles ils souscrivent et, de ce fait, à ne pas atteindre un plein retour sur investissements. Sur les 146 revendeurs de services d'infrastructures de cloud public interrogés par le cabinet d'études à travers le monde, 80% estiment que leurs clients n'utilisent pas pleinement les offres pour lesquels ils payent. Plus précisément, 58% d'entre eux pensent que jusqu'à 20% des investissements des entreprises sont gaspillés.

Cette situation créerait des opportunités pour le channel, à mesure que les organisations migrent vers les services de cloud public en optant pour plusieurs opérateurs à la fois et en combinant ces offres à leurs infrastructures IT existantes. « Après avoir migré et intégré la charge de travail des SI dans des environnements hybrides, le rôle principal du channel va être de donner aux entreprises une plus grande visibilité sur les ressources cloud à leurs dispositions pour en optimiser l'usage », indique Daniel Liu, analyste chez Canalys.

Ajouter un commentaire
0
Commentaires

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

Cybersécurité : Faire face aux dernières menaces

Cybersécurité : Faire face aux dernières menaces

« Alertés par une consommation énergétique très élevée d'un fournisseur d'énergie, de nombreux policiers sont intervenus croyant à une ferme de culture du cannabis, il s'agissait...

Publicité