Deodis reprend Teamup Consulting pour renforcer son pôle conseil et organisation

La filiale du groupe Neurones acquiert Teamup Consulting en liquidation judiciaire depuis janvier dernier. Cette dernière a réalisé un chiffre d'affaires de 1,9 M€ en 2013.

Le cabinet de conseil Deodis a officialisé la reprise des activités de son homologue Teamup Consulting. L'opération dont le montant n'a pas été communiqué permet à l'acquéreur d'élargir son portefeuille d'offres. Teamup Consulting propose des prestations d'audits, de conseil, d'AMOA et de formation à ses clients « grands comptes » qui viendront renforcer le pôle conseil et organisation de l'acquéreur.

Après avoir réalisé un chiffre d'affaires de de 2,7 M€ en 2012, la société a commencée à connaître des difficultés en 2013 avec une chute de ses revenus à 1,9 M€. Un recul dû à la fin du contrat qui la liait à son plus gros client, à savoir Total, et dont elle ne s'est pas remise. Elle s'est déclarée en cessation de paiement fin novembre 2014 et a été placée en liquidation judiciaire en janvier dernier.

Plus d'une vingtaine de salariés sur la touche

« Moins d'une dizaine de salariés » sur les 30 que comptait Teamup Consulting est reprise par Deodis. Serge-Alain Simasotchi, l'ex-dirigeant de Teamup Consulting, rejoint les rangs de l'acquéreur sans que l'on en sache plus sur les fonctions qu'il va exercer chez la filiale de Neurones. En 2014, cette dernière a réalisé 10,2 M€ de revenus (+19%) pour un effectif de 90 collaborateurs.

Ajouter un commentaire
1
Commentaires

SIMASOTCHI Monsieur, J'ai bien pris connaissance de votre article sur lequel de nombreux points sont erronés. Le fait d'être sur un média web ne vous dédouane pas des règles de base du métier de journalisme Vérification des faits et vérifications des sources. Probablement, l'aubaine de faire un article qui fait le buzz a surpassé les règles de base. Pour votre information, les actifs de Teamup Consulting ont tous été repris par Deodis, les autres collaborateurs étaient partis avant la fin de l'arrêt de notre activité. Il n'y a donc pas une vingtaine de personnes qui n'auraient pas trouvé de point de chute. Pour ce qui est de ma photo, dont vous n'avez même pas pris soin de prendre une photo mais une copie d'écran d'une vidéo postée sur le net. Je préfère croire qu'il s'agit d'une maladresse plutôt que d'un manque de professionnalisme et espère que vous aurez modifié en conséquence votre article.

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

Cybersécurité : Faire face aux dernières menaces

Cybersécurité : Faire face aux dernières menaces

« Alertés par une consommation énergétique très élevée d'un fournisseur d'énergie, de nombreux policiers sont intervenus croyant à une ferme de culture du cannabis, il s'agissait...

Publicité