Digital Realty propose 8,4 Md$ pour racheter Interxion

En fusionnant, Digital Realty et Interxion disposent d’une part de marché dans les datacenters de 70%. (Crédit : Interxion Allemagne)

En fusionnant, Digital Realty et Interxion disposent d’une part de marché dans les datacenters de 70%. (Crédit : Interxion Allemagne)

En proposant de racheter Interxion pour 8,4 milliards de dollars, Digital Realty se renforce en Europe et concurrence un peu plus sur le plan mondial son rival Equinix.

Hier soir, Digital Realty Trust a annoncé vouloir faire l'acquisition d'Interxion pour un montant de 8,4 milliards de dollars. Le groupe américain propose 93,48 $ par action Interxion - bien au-dessus de son cours de clôture de 89,42 $ du lundi. Cette fusion intervient 22 mois après le rachat des actifs de Dupont Fabros pour 7,6 milliards de dollars (dont 1,6 milliard de dollars de dette) et 11 mois après l'acquisition du brésilien Ascenty.

Le rapprochement avec Interxion a un impact sur le marché européen des salles de co-location. En effet, en fusionnant, les deux sociétés disposent d'une part de marché dans les datacenters de 70%. Interxion amène dans la corbeille du mariage une couverture de 53 sites dans 11 pays et 13 zones métropolitaines, dont Francfort, Amsterdam, Paris ou Marseille. Sur le plan des clients, la firme néerlandaise comprend 250 FAI, tous les principaux acteurs du CDN et plus de 30 opérateurs mobiles. Le chiffre d'affaires issu de la fusion doit atteindre 1,1 milliard de dollars sur la zone euro. De quoi se rapprocher du leader Equinix qui affiche un revenu de 1,8 milliard de dollars.

Combler le retard des européens en matière de datacenter

Le CEO de Digital Realty, Bill Stein, a expliqué lors d'une conférence téléphonique avec des analystes que « l'expansion rapide des plateformes de cloud computing et de contenus entraîne une forte demande de datacenters en Europe ». Il reconnaît néanmoins une forte disparité dans la maturité d'adoption du cloud. « Même les pays les plus avancés ont 18 à 24 mois de retard par rapport aux États-Unis ». Les deux sociétés prévoient d'investir jusqu'à 400 millions de dollars dans la construction de datacenter.

Avec cette acquisition, Digital Realty renforce aussi son positionnement mondial avec plus de 260 sites à travers 20 pays. La bataille est toujours farouche avec Equinix pour le leadership du marché des datacenters. L'heure est toujours à la concentration sur ce marché avec le rachat notamment de Telecity par Equinix en mai 2015, des actifs de Verizon par le même acteur en 2016, etc. Digital Realty entend bien se tailler une part importante du marché du datacenter dans le monde. Reste à savoir maintenant si les actionnaires d'Interxion accepteront d'apporter leurs actions à l'opération et si les régulateurs valideront aussi ce projet de fusion.

Ajouter un commentaire
0
Commentaires

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

SD-WAN : un marché bouillonnant

SD-WAN : un marché bouillonnant

Les réseaux MPLS, longtemps et toujours utilisés pour interconnecter les différents sites de l'entreprise, doivent aujourd'hui cohabiter avec la technologie SD-WAN qui agrège tout...

La sauvegarde à l'heure du cloud hybride

La sauvegarde à l'heure du cloud hybride

Le basculement en faveur des architectures cloud est une tendance forte, mais n'est pas synonyme de simplification. Il faut gérer la transformation et l'hybridation des systèmes...

Publicité