Exclusive Group atteint le milliard d'euros de revenus en mettant le cap sur l'Asie

« Transition Systems est un acteur régional influent dont les valeurs et la culture d’entreprise sont similaires aux nôtres », indique Olivier Breittmayer, le CEO d’Exclusive Group.

« Transition Systems est un acteur régional influent dont les valeurs et la culture d’entreprise sont similaires aux nôtres », indique Olivier Breittmayer, le CEO d’Exclusive Group.

Le distributeur Exclusive Group s'implante en Asie avec le rachat de son homologue Transition Systems et de ses 18 bureaux sur ce continent. Il fait ainsi la plus grosse acquisition de son histoire qui lui assure un chiffre d'affaires additionnel de 200 M€.

Pari tenu, et avec un an d'avance, pour le VAD Français Exclusive Group. Depuis plusieurs années, le distributeur annonçait vouloir dépasser le milliard d'euros de chiffre d'affaires en 2017. Grâce au rachat de son homologue Transition Systems Asia, le plus important de son histoire, il est désormais assuré d'y parvenir dès 2016. Fondée en 1999, cette société sise à Singapour dégage en effet 200 M€ de revenus, qui viennent s'ajouter aux 800 M€ de facturations qu'Exclusive Group devrait avoir dégagées en 2015. Outre ce chiffre d'affaires additionnel, elle apporte à son acquéreur ses premiers points de présence en Asie, où elle exploite 18 bureaux répartis notamment entre l'Inde, l'Indonésie, la Malaisie, les philippines, la Thaïlande et le Vietnam. « Le marché asiatique est un territoire clé dans notre stratégie d'expansion mondiale, et cette acquisition représente une formidable plateforme pour poursuivre encore notre développement en Asie dans les années à venir », explique Olivier Breittmayer, le CEO d'Exclusive Group. Transition Systems est aussi implanté en Australie, comme Exclusive Group qui y exploite une filiale (également active en Nouvelle-Zélande) depuis le rachat du VAD WhiteGold Solutions en août 2014. Sa dernière opération de croissance externe permet au distributeur français d'être à la tête d'un effectif de 1 200 personnes déployées dans 49 bureaux à travers une centaine de pays.

Un déploiement rapide de BigTec en Asie

Globalement, les catalogues de Transition Systems et d'Exclusive Group présentent un taux de recouvrement d'environ 50%. Les synergies possibles entre les deux entreprises sont donc importantes et rapidement concrétisables. C'est l'actuelle équipe dirigeante de Transition Systems qui sera chargée de les mettre en oeuvre en Asie. La nouvelle filiale d'Exclusive Group devrait rapidement prendre le nom d'Exclusive Networks, la marque principale d'Exclusive Group. « Nous envisageons d'ores et déjà, et dans plusieurs pays d'Asie, un démarrage de BigTec, la business unit d'Exclusive spécialisée dans l'hyperconvergence », indique Jonathan Juay, le directeur général de Transition Systems. Historiquement présent sur le marché de la sécurité informatique, Exclusive Group réalise de plus en plus de chiffre d'affaires dans le domaine des infrastructures IT à travers BigTec. Cette dernière activité est en forte croissance et pourrait représenter la moitié des revenus d'Exclusive Group dans trois ans.

L'Amérique du Nord, prochaine cible de rachat ?

A cette date, les revenus globaux d'Exclusive Group devraient avoir encore largement progressé. « Jusqu'ici, nous avons multiplié nos revenus par deux tous les deux ans. Nous ne voyons pas pourquoi cela ne continuerait pas dans un future prévisible, par le biais de notre croissance organique et d'autres rachats », indique Barrie Desmond, le directeur des opérations d'Exclusive Group. Le VAD se garde de dire sur quels territoires pourraient être réalisées ses prochaines acquisitions. On peut en tout cas constater que c'est en Amérique du Nord qu'il manque désormais de présence.

Ajouter un commentaire
0
Commentaires

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

Cybersécurité : Faire face aux dernières menaces

Cybersécurité : Faire face aux dernières menaces

« Alertés par une consommation énergétique très élevée d'un fournisseur d'énergie, de nombreux policiers sont intervenus croyant à une ferme de culture du cannabis, il s'agissait...

Publicité