Grand public : Orange a-t-il dans l'idée de se passer des revendeurs IT ?

La page d'authentification du POCD d'Orange devenue désormais infranchissable pour les clients d'Also et de Tech Data.

La page d'authentification du POCD d'Orange devenue désormais infranchissable pour les clients d'Also et de Tech Data.

Après Tech Data, c'est au tour d'Also de ne plus pouvoir commercialiser les offres ADSL grand public d'Orange auprès des revendeurs IT. Ces services sont encore proposés à ce type de partenaires par Coriolis. Il se dit néanmoins que ce dernier devrait aussi perdre bientôt cette possibilité.

La pilule a du mal à passer chez les revendeurs informatiques qui avaient pris l'habitude de proposer les offres data grand public d'Orange. En un an environ, la plupart de ceux gérés par des grossistes et qui avaient accès au portail de commercialisation des offres de l'opérateur (le POC Distribution) ont perdu la possibilité de s'y connecter. Les plus récemment touchés sont les clients d'Also. Logique, puisque ce grossiste est le dernier en date dont le partenariat de distribution avec Orange s'est arrêté, à priori au début de l'été 2016, sur décision de l'opérateur. Il y a environ un an de cela, l'accord de distribution dont bénéficiait Tech Data avec Orange subissait le même sort. Résultat, sur les trois distributeurs qui étaient en mesure de proposer un accès au POC Distribution d'Orange aux revendeurs IT, seuls Coriolis a encore cette possibilité. Plus pour longtemps peut-être : « A force d'insister, j'ai eu un interlocuteur chez Orange qui m'a indiqué que le contrat avec Coriolis n'irait pas au-delà du mois de novembre », indique Philippe Breysse, le gérant d'AMV Informatique (77).

Des accès coupés sans prévenir

La colère est d'autant plus forte chez les revendeurs IT concernés que la majorité d'entre eux dit ne pas avoir été prévenue préalablement à la désactivation de leur accès. « Il y a un mois, j'étais en train de vendre un abonnement ADSL à un client et c'est à ce moment-là que j'ai constaté que mon mot de passe et mon login ne passaient pas. J'ai donc appelé la hot-line d'Orange qui m'a indiqué que je ne pouvais plus me connecter », relate Philippe Breysse. « Un confrère m'appelé pour savoir si moi aussi j'avais un problème d'accès au POC Distribution. C'est en voulant répondre à sa question que je me suis aperçu que le service ne m'était plus ouvert », témoigne un autre revendeur IT. On comprend que les revendeurs mis ainsi devant le fait accompli se sentent traités comme quantités négligeables. S'ils en veulent aussi à Also et Tech Data de ne pas les avoir informés, leurs récriminations concernent avant tout Orange. L'opérateur s'est refusé à toute interview avec Distributique, indiquant seulement qu'il considère que c'est aux grossistes de prévenir leurs clients. Il argue même que des clauses contractuelles lui interdisent de contacter directement les revendeurs. Ces derniers n'en ont cure : « Il y a plusieurs années, lorsqu'Orange (Wanadoo à l'époque) avait voulu faire savoir qu'il souhaitait recruter des revendeurs IT pour commercialiser ses offres ADSL, il a très bien su communiquer par tous les canaux possibles, dont la presse, pour le faire », se remémore un partenaire.

La vente directe en ligne réduit le recours aux revendeurs

Manifestement, l'opérateur a aujourd'hui moins besoin des professionnels de l'informatique. Au vu de l'arrêt de ses contrats avec deux des plus gros grossistes de la place et des incertitudes sur le devenir du partenariat avec Coriolis, tout semble même indiquer qu'il procède à un détricotage en règle d'un de ses canaux de distribution grand public. Là encore, Orange refuse de dire quelle est sa stratégie. Pour toute explication, son service de presse nous indique que : « désormais 25% des clients prennent leur abonnements en direct sur Internet, nous devons donc adapter notre réseau de distribution. » « Je trouve ce raisonnement stupide. Hormis la faible marge que nous reversait Orange sur la vente d'un abonnement ADSL, nous ne lui coutions rien. Dès lors, pourquoi ne pas laisser ses ventes sur internet se développer tout en continuant de disposer de nombreux relais sur le territoire français ? » Fort heureusement, la fermeture de leur accès au POC Distribution d'Orange ne devrait pas mettre les revendeurs IT éjectés sur la paille. La vente de forfait internet grand public ne représente généralement qu'une faible part de leurs chiffres d'affaires.

Ajouter un commentaire
5
Commentaires

Installateurs Privés Toute l'histoire de FT / Orange n'est qu'une longue succession de trahison ayant pour conséquence la destruction de dizaines de milliers d'emploi et de la disparation d'entreprises... Le 1er secteur qui fut touché est celui des installateurs privés. Un secteur vivant et apportant du service aux entreprises qui a quasiment intégralement disparu .... L'histoire etait ecrite. Il faut se méfier de tout les mastodontes qui ont besoin des petites structures locales. Le cloud est la continuité de cette politique destructrice. Que se passera t il à votre avis lorsque les éditeurs de solutions cloud ( Orange y est en tres bonne place, accompagné par Microsoft, Apple, Adobe, Oracle, ect, ... ) n'auront qu'a renouveler directement les abonnements sans passer par les revendeurs locaux qui les auront prescrits à l'origine ?

Benjamin C'est assez désespérant de se faire traiter comme ça de la part d'Orange. Depuis des années, nous les aidons à récupérer et à garder des clients, par nos conseils mais surtout par notre SAV. Beaucoup de clients ne sont pas allé à la concurrence parce que nous avions la possibilité d'intervenir et de gérer la panne jusqu'au bout (directement si la panne était chez le client, via le STGP si la panne était sur la ligne). Malheureusement, Orange a profité de fermer l'accés au STGP (Soutien Technique Grand Public) aux revendeurs (qui n'en sont plus). Ce service nous permettait pourtant de faire un travail remarquable en collaboration avec des techniciens expérimentés. Beaucoup de clients préféraient de loin ce niveau de prestation, même payant, plutôt que de devoir contacter le support au 3900 avec tous les inconvénients que cela implique. La perte de cet accès au STGP + la perte du Poc-D ne me permettent plus d'assurer un service de qualité, c'est bien dommage pour nous et pour les clients qui sans leur soutien de proximité finiront surement par aller chercher moins cher ailleurs…

Yann_SMI J'ai été confronté moi aussi au même constatation un jour où je m’apprêtai a saisir un abonnement pour un client. J'ai été contraint, après avoir appelé l'assistance ORANGE, de conseiller à mon client d'aller en agence ORANGE, a 25km de là, pour finaliser son abonnement. Le client est resté bien bête et moi aussi, mais le gagnant dans l'histoire c'est ORANGE qui a profité de mon expérience de vente d'abonnement de + de 10 ans pour cet ultime client que j'ai renseigné du mieux que j'ai pu.

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

Cybersécurité : Faire face aux dernières menaces

Cybersécurité : Faire face aux dernières menaces

« Alertés par une consommation énergétique très élevée d'un fournisseur d'énergie, de nombreux policiers sont intervenus croyant à une ferme de culture du cannabis, il s'agissait...

Publicité