Les dépenses trimestrielles en infrastructures cloud ont augmenté de 42 %

Amazon est littéralement hors concours sur le marché des infrastructures cloud si l'on en croit les données de Synergy Research Group. (Crédit : Synergy Research Group)

Amazon est littéralement hors concours sur le marché des infrastructures cloud si l'on en croit les données de Synergy Research Group. (Crédit : Synergy Research Group)

Propulsées par le moteur AWS, les dépenses mondiales en infrastructure cloud ont poursuivi leur croissance au premier trimestre 2019, sur un rythme légèrement plus faible qu'un an plus tôt. Une baisse logique vu l'ampleur qu'a pris ce marché en quelques années.

Les dépenses en services d'infrastructure hébergés ont bondi de 42 % au premier trimestre 2019, comparativement à la même période l'an dernier. Mais selon les données d'un rapport de Synergy Research Group, ce taux de croissance est en fait inférieur à celui enregistré un an plus tôt (51 % de croissance au T1 2018). « La baisse du taux de croissance ne doit pas être considérée comme un affaiblissement, mais comme l'évolution inévitable d'un marché vers lequel peu d'entreprises ne se sont pas déjà tournées, a souligné John Dinsdale, analyste en chef du cabinet de recherche. Reste que, pour le huitième trimestre consécutif, sa taille a augmenté de plus d'un milliard de dollars par rapport au trimestre précédent. »

Amazon règne toujours en maître parmi les fournisseurs d'infrastructures de cloud public, avec une croissance supérieure à celle de ses concurrents. Avec un revenu opérationnel de 7,29 Md$ généré pour sa maison-mère au cours de l'exercice 2018, AWS constitue d'ailleurs la division du géant de Seattle dont la croissance est la plus rapide. Dans le reste du classement, Microsoft, Google, Alibaba et Tencent ont de leur côté tous vu leur chiffre d'affaires augmenter de 70 % d'une année sur l'autre. Synergy Research Group note également que les acteurs de niche sur le marché, tels qu'IBM, Salesforce, Oracle et Rackspace, ont généralement des taux de croissance plus faibles.

21 Md$ de dépenses en infrastructures hébergées au premier trimestre

« Au fur et à mesure que le marché se renforce, les fournisseurs de cloud public qui courent après AWS se sont divisés entre challengers à forte croissance et fournisseurs de niche à plus faible croissance. Mais Amazon conserve sa position de leader incontesté et continue à contrôler un tiers du marché mondial », analyse John Dinsdale. En se basant sur les résultats des principaux fournisseurs cloud au premier trimestre, Synergy Research Group estime que les revenus trimestriels des services d'infrastructure hébergés (IaaS, PaaS, cloud privés) ont dépassé 21 Md$, ce qui porte les facturations des quatre derniers trimestres à plus de 75 Md$. Selon les analystes, les services publics de IaaS et de PaaS représentaient l'essentiel du marché, avec une croissance de 48 % au premier trimestre.

Ajouter un commentaire
0
Commentaires

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

La sauvegarde à l'heure du cloud hybride

La sauvegarde à l'heure du cloud hybride

Le basculement en faveur des architectures cloud est une tendance forte, mais n'est pas synonyme de simplification. Il faut gérer la transformation et l'hybridation des systèmes...

Cybersécurité : Faire face aux dernières menaces

Cybersécurité : Faire face aux dernières menaces

« Alertés par une consommation énergétique très élevée d'un fournisseur d'énergie, de nombreux policiers sont intervenus croyant à une ferme de culture du cannabis, il s'agissait...

Publicité