VMware et Dell se séparent tout en gardant des liens stratégiques

M. Raghuram, CEO de VMware,  avait déclaré que la scission pourrait également sortir l’entreprise de l'ombre de Dell. (Crédit VMware)

M. Raghuram, CEO de VMware, avait déclaré que la scission pourrait également sortir l’entreprise de l'ombre de Dell. (Crédit VMware)

VMware et Dell ont officiellement coupé le cordon financier qui les liait depuis le rachat de la fédération EMC en 2016.

L'éditeur VMware s'est officiellement séparé de Dell, sa société mère à laquelle elle était liée depuis 2016, pour redevenir une entreprise autonome. Les deux fournisseurs ont estimé que cette séparation leur permettrait de travailler avec de nouveaux partenaires et de développer leurs technologies respectives tout en gardant des liens étroits entre elles. La décision a également des répercussions financières. Selon le Financial Times, Dell Technologies va céder sa participation de 81 % dans l'entreprise VMware cotée en bourse, qui devient ainsi une société de logiciels indépendante dont la valeur boursière s'élève à près de 64 milliards de dollars. Sur la base du dernier cours de son action, les activités hardware restantes de Dell ont une valeur implicite de 33 milliards de dollars.

Selon le Wall Street Journal, environ deux tiers des revenus de VMware proviennent toujours des segments plus traditionnels du logiciel d'entreprise, à savoir les licences sur site et les services de maintenance. Mais l'entreprise s'oriente progressivement vers un modèle basé sur le cloud. Selon une déclaration récente, VMware estime que les revenus tirés des abonnements dépasseront 40 % de ses revenus globaux au cours de l'année fiscale se terminant en janvier 2025, indique le Journal financier. Les deux entreprises ont également déclaré que la scission laisserait à chacune plus de flexibilité financière tout en leur permettant de continuer à renforcer leur partenariat en matière de développement commercial. C'est le cas notamment de services comme VMware Cloud on Dell EMC, qui combine les logiciels de traitement, de stockage et de mise en réseau haute performance de VMware avec l'infrastructure hyperconvergée (HCI) de Dell EMC.

Focus sur l'Open RAN Selon l'accord de scission, les deux entreprises devraient aussi travailler ensemble dans de nouveaux domaines comme l'informatique edge, les télécoms et plus particulièrement la 5G. L'accord précise également que le canal de vente de Dell servira toujours pour stimuler les revenus de VMware et que VMware profitera encore des services financiers de Dell, comme l'ont déclaré les deux entreprises. Dans un billet de blog, le CEO de VMware, Raghu Raghuram, a écrit que VMware disposerait de plus de latitude pour établir des partenariats approfondis avec les fournisseurs de cloud et sur site. Ajoutant que « ce surcroît de flexibilité permettrait à VMware d'utiliser ses capitaux propres pour réaliser de futures acquisitions et rester compétitifs ». Toujours selon Raghu Raghuram, « avec la scission, VMware aura de meilleurs atouts pour devenir la Suisse de l'industrie du cloud, comme elle l'ambitionne, et pourra se positionner de manière unique afin d'offrir à ses clients le meilleur panel d'options possible dans l'écosystème de partenaires robuste qu'elle est en train de développer ».

Dans un récent article de Network World, M. Raghuram avait déclaré que la scission pourrait également sortir l'entreprise de l'ombre de Dell. « La séparation d'avec Dell permettra aux partenaires de regarder VMware sous un jour nouveau et elle nous donnera plus de flexibilité pour développer notre propre activité », avait déclaré le CEO de VMware. Dans ce même article, Scott Miller, directeur principal des partenariats stratégiques pour World Wide Technology (WWT), fournisseur de services technologiques et de chaînes d'approvisionnement et partenaire de VMware, avait également déclaré que « la scission de VMware et de Dell devrait rassurer nos clients qui ont rationnalisé leur infrastructure de serveurs ou de stockage sur d'autres options de Dell et avec lesquels VMware collaborera encore plus étroitement à l'avenir pour rester indépendant de l'influence des OEM ».

En route vers le cloud  VMware affirme que sa mission est de fournir des plateformes multicloud de base pour accélérer les activités numériques. « Nous fournissons une plateforme logicielle universelle et cohérente couvrant les clouds, les datacenters et la périphérie, avec laquelle les clients peuvent rapidement créer et moderniser leurs applications. Nos plateformes leur permettent à la fois d'exploiter la totalité de leur environnement distribué à un coût, une sécurité et une gouvernance optimaux, mais aussi de tirer parti de leurs investissements déjà réalisés dans notre technologie et nos compétences pour avancer plus vite vers l'avenir », a déclaré M. Raghuram. Reste à savoir ce que Michael Dell fera de cette manne de près de 51,8 milliards de dollars désendetter le groupe bien sûr, mais peut être également fondre sur de nouvelles proies. Un raid sur HP ou HPE n'est ainsi pas à exclure afin de consolider le marché.

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

UEM, une plateforme pour les gérer tous

UEM, une plateforme pour les gérer tous

Successeurs des solutions MDM (Mobile Devices Management), les plateformes UEM (Unified Endpoint Management) visent à gérer tous les appareils et postes de travail de l'entreprise...

Publicité