EMEA : l'externalisation ne connait pas (encore ?) la crise

ISG anticipe désormais 18% (-4 points) de hausse sur 12 mois pour la valeur cumulée des contrats d'externalisation XaaS, et 3,5% (-1,6 point) de progression pour celle des contrats de services managés. Illustration : D.R.

ISG anticipe désormais 18% (-4 points) de hausse sur 12 mois pour la valeur cumulée des contrats d'externalisation XaaS, et 3,5% (-1,6 point) de progression pour celle des contrats de services managés. Illustration : D.R.

La valeur des grands contrats d'externalisation signés en EMEA lors du deuxième trimestre 2022 a progressé de 18% d'une année sur l'autre. Sa croissance séquentielle est bien moins forte, faisant craindre la possibilité d'un futur ralentissement.

Malgré le contexte économique qui s'assombrit, les grandes entreprises d'EMEA continuent d'amplifier leur recours à l'externalisation. L'étude ISG Index montre en effet que la valeur cumulée annuelle (VCA) des contrats de services managés et as-a-service d'au moins 5 M$ par an a atteint 7,7 Md$ au deuxième trimestre 2022. Elle est ainsi en hausse de 18% par rapport à la même période en 2021. C'est également le troisième trimestre consécutif à l'issue duquel ce montant dépasse les 7 Md$. Néanmoins, le marché montre aussi des signes de ralentissement, en témoigne sa baisse de 0,5% par rapport aux trois premiers mois de cette année.

ISG revoit ses prévisions annuelles à la baisse

« La décroissance légère par rapport au premier trimestre peut refléter certaines inquiétudes quant à l'inflation et d'autres pressions économiques, mais il n'est pas rare d'observer des montées et déclins alternatifs sur ce marché », indique Lyonel Roüast, partner et président d'ISG pour la zone SEMEA. Toujours est-il que la possible poursuite de l'incertitude économique amène le cabinet de conseil à abaisser ses prévisions de croissance pour 2022. Il anticipe désormais 18% (-4 points) de hausse sur 12 mois pour la valeur cumulée des contrats XaaS, et 3,5% (-1,6 point) de progression pour celle des contrats de services managés.

Au deuxième trimestre 2022, c'est d'une croissance de 27% à 3,8 Md$ dont a bénéficié le marché des contrats XaaS d'une année sur l'autre. Un dynamisme permis par les bons résultats du segment du IaaS dont la valeur annuelle cumulée a crû de +30% à 2,8 Md$. Le SaaS y a aussi contribué avec un bond de 19 % à 962 M$. Néanmoins, ces segments accusent tous deux en repli comparés au T1 2022 - de 3 % et 4 %, respectivement. « Il s'agit d'une baisse sensible par rapport à la croissance de 40 à 50 % en glissement annuel que nous avons observée au cours des derniers trimestres. Le XaaS enregistre également la plus faible performance trimestrielle depuis le milieu de la pandémie en 2020 », a déclaré M. Roüast.

Une répartition équilibrée entre services managés et as-a-service

Dans le même temps, la VCA des contrats de services managés a poursuivi sa hausse (+10%) pour atteindre 3,9 Md$. « Il s'agit du cinquième trimestre parmi les sept précédents au cours duquel la VCA a dépassé les 3,5 milliards de dollars dans ce secteur », indique l'étude ISG. Mais, là encore, ce montant n'est qu'en hausse que de 3% lorsqu'il est comparé à celui du premier trimestre 2022.

Sur le segment des services managés, la VCA de l'ITO (IT Outsourcing) a augmenté de 1 % par rapport à l'année précédente, et de 4 % par rapport au premier trimestre, pour atteindre 2,9 milliards de dollars. C'est en particulier dans le domaine du développement et de la maintenance des applications que la demande a été la plus forte : +17% sur un an, +29% en séquentiel. Parallèlement, le montant des contrats d'externalisation des processus d'entreprises a crû de 47% à 968 M$ par rapport au deuxième trimestre 2021, mais baissé de 1% d'un trimestre sur l'autre.

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

Les accélérateurs viennent booster les datacenters

Les accélérateurs viennent booster les datacenters

Les datacenters des services providers, des opérateurs, mais aussi des entreprises cherchent en permanence à optimiser leurs infrastructures virtualisées pour les rendre plus...

UEM, une plateforme pour les gérer tous

UEM, une plateforme pour les gérer tous

Successeurs des solutions MDM (Mobile Devices Management), les plateformes UEM (Unified Endpoint Management) visent à gérer tous les appareils et postes de travail de l'entreprise...

Publicité