Face à des résultats trimestriels en baisse, HPE lance un plan de réduction des coûts

De juillet à la fin de l'exercice 2020 de HPE, le salaire d'Antonio Neri, CEO du groupe, sera réduit de 25%. (Crédit : IDG)

De juillet à la fin de l'exercice 2020 de HPE, le salaire d'Antonio Neri, CEO du groupe, sera réduit de 25%. (Crédit : IDG)

Pour son deuxième trimestre fiscal, HPE enregistre une baisse de 16% de son chiffre d'affaires, à 6 Md$. Face à ce constat, le groupe a lancé un plan de réduction des coûts pour espérer réaliser des économies d'au moins 1 Md$.

Le deuxième trimestre fiscal de Hewlett Packard Enterprise s'est terminé le 30 avril 2020. Et le groupe n'est clairement pas au mieux de sa forme. Malgré un chiffre d'affaires de 6 Md$ sur la période, celui-ci est en baisse de 16% comparé à l'année dernière. « Nous prenons des mesures décisives pour faire face à l'incertitude à court terme, tout en veillant à aligner nos ressources sur les domaines de croissance prioritaires afin d'être bien positionnés pour accélérer notre stratégie "edge-to-cloud" et répondre aux besoins de nos clients dans un monde post-COVID-19 », a déclaré Antonio Neri, CEO de HPE. Le groupe note tout de même une marge d'exploitation de 13,9%, contre 6,1% il y a un an. Le flux de trésorerie d'exploitation est, lui, tombé à 100 M$, alors qu'il était à presque 1 Md$ au deuxième trimestre fiscal 2019.

Par secteurs d'activité, la baisse est générale, la raison étant évidemment liée à la situation économique résultant de la crise de la Covid-19. La partie Intelligent Edge a été la moins impactée, avec 665 M$ de recette pour une baisse de 2%. La marge opérationnelle de cette division est en effet en hausse de 11% (+5,3% l'an passé) suite à l'amélioration de la position dominante des ventes de HPE en Amérique du Nord (+12%). A l'opposé, on trouve la division Compute, dont les chiffres, s'élevant tout de même à 2,6 Md$, enregistrent la plus forte baisse : -19%. La BU High Performance Compute & Mission Critical Systems (HPC & MCS) suit, avec 589 M$, en baisse de 18%. Les revenus du stockage dégringolent tout autant, à 1,1 Md$ (-16%) mais le sous-groupe big data a lui continué sur sa lancée de forte croissance, avec une augmentation hausse de 61 % de l'activité. Les services professionnels et de conseil ont généré 237 M$, soit une baisse de 8%. Les services financiers ont, de leur côté, apporté 833 M$ de recettes, en baisse de 5%.

Les salaires des cadres réduits pour le reste de l'année

Face à cette situation exceptionnelle, le groupe annonce également dans son communiqué un plan de réduction des coûts et de « hiérarchisation des priorités afin de concentrer les investissements de HPE et de réorienter la main-d'oeuvre vers les secteurs de croissance ». Que ce soit dans son annonce ou dans le document officiel de la SEC américaine, le nombre de licenciements n'est pas indiqué, pas plus que des précisions sur ce que sont et ne sont pas les secteurs de croissance de l'entreprise. Dans tous les cas, ces changements de la main-d'oeuvre, du modèle immobilier et des processus commerciaux permettront à HPE de réaliser des économies brutes d'au moins 1 Md$. Ce plan sera mis en oeuvre jusqu'à l'année fiscale 2022.

Parallèlement, à partir du 1er juillet et jusqu'au terme de l'exercice financier 2020, les salaires de base du CEO et de chaque vice-président exécutif seront réduits de 25%. La rémunération des cadres ayant la fonction de vice-président principal sera réduite de 20%. Le Conseil d'administration a aussi convenu de réduire à 75 K$ la portion de la provision annuelle à laquelle chaque administrateur a droit pour la même période. La portion de janvier à juillet sera donc calculée sur la base des 100 K$ que touchent habituellement les administrateurs.

Ajouter un commentaire
0
Commentaires

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

SD-WAN : un marché bouillonnant

SD-WAN : un marché bouillonnant

Les réseaux MPLS, longtemps et toujours utilisés pour interconnecter les différents sites de l'entreprise, doivent aujourd'hui cohabiter avec la technologie SD-WAN qui agrège tout...

Publicité