Google se développe sur le marché de la vidéosurveillance domestique

Les caméras de vidéosurveillance de Dropcam adressent des alertes aux possesseurs de terminaux sous iOS et Android lorsqu'ils ne sont pas chez eux. Crédit: D.R

Les caméras de vidéosurveillance de Dropcam adressent des alertes aux possesseurs de terminaux sous iOS et Android lorsqu'ils ne sont pas chez eux. Crédit: D.R

En s'offrant Dropcam et ses caméras WiFi vidéos pour 555 M$, Nest, rachetée elle-même par Google en janvier dernier, permettra à ce dernier de se développer sur le marché de la surveillance domestique. Les règles de confidentialité de Nest s'appliqueront aux clients Dropcam.


Voici un rachat qui permettra à Google de se développer sur le marché de la vidéo surveillance.  Acquise en janvier dernier par la firme de Larry Page, la start-up Nest, spécialisée dans la conception de thermostats et de détecteurs de fumée, vient de s'offrir Dropcam, une jeune pousse créée en 2009 qui fabrique des petites caméras vidéos WiFi permettant aux utilisateurs de surveiller leur maison lorsqu'ils n'y sont pas. Des apps pour terminaux sous iOS et Android leur envoient des alertes mobiles en cas de mouvements ou de sons dans leurs maisons.

Nest a déclaré ce vendredi que les deux entreprises collaboreraient ensemble et qu'elles fabriqueraient de nouveaux équipements connectés pour la maison. Grâce à cette acquisition d'autres moyens de communication pourront relier les appareils à l'intérieur des maisons. « Finalement, ce projet de collaboration nous permettra de réinventer des produits qui aideront à façonner l'avenir de la maison », a indiqué Neest pour annoncer ce rachat qui n'a pas encore été finalisé. Son montant est estimé à 555 millions de dollars en numéraire. L'équipe de Dropcam rejoindra le quartier général de Nest Labs à Palo Alto. Nest a précisé que les produits de Dropcam continueraient à être commercialisés en ligne et en boutiques. Les actuels clients de Dropcam pourront donc continuer à utiliser leurs comptes.

Les données soumises à l'approbation des utilisateurs

Fondée par Greg Duffy et Aamir Virani, Dropcam, qui est basée à San Francisco, s'était fixé pour objectif de permettre aux personnes de voir et d'entendre ce qui se passait chez eux, 7 jours sur 7 et 24h/24 en proposant un service en ligne gratuit qui permettait de diffuser une vidéo bidirectionnelle en direct et audio vers un terminal mobile. L'entreprise a fait ses débuts dans les magasins Apple cet automne en sortant un appareil photo, le Dropcam Pro, doté d'un meilleur zoom, et offrant la vision de nuit, la qualité vidéo et un angle plus large pour 200 $.

Cette acquisition soulève des questions sur la mesure dans laquelle Google pourrait acquérir des données sensibles sur les allées et venues des habitants  En effet, grâce aux produits de Nest, les entreprises récupèrent des données sur les habitants du domicile et leurs habitudes, une démarche de collecte d'informations que Google connaît bien et ce depuis un certain temps. Pourtant, Ness a assuré que Dropcam appliquerait sa politique de confidentialité  et que les données ne seraient pas partagées avec quiconque, y compris Google, sans l'autorisation des utilisateurs.

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

Le Zero Trust, un modèle à explorer

Le Zero Trust, un modèle à explorer

Zero Trust, ZTNA (Zero Trust Network Access) ou plus globalement SASE (Secure Access Service Edge), tous ces concepts ou modèles de cybersécurité inventés par les cabinets...

Publicité