Grossistes IT : La France a dégagé la plus forte croissance en Europe en 2022

Les ventes des distributeurs informatiques ont enregistré 4,5 % de hausse l'an dernier. La progression est moins forte depuis le début de l'année 2023, mais elle situe toujours l'Hexagone parmi les marchés les plus dynamiques en Europe de l'Ouest.

Context a profité d'IT Partners 2023 pour proposer aux participants au salon un bilan chiffré de l'activité des grossistes informatiques en France, en 2022 et lors des mois de janvier et février passés. Premier constat, l'Hexagone a assuré au marché européen de la distribution IT 10 % de ses revenus l'an dernier. Un résultat qui l'a situé à la quatrième place en Europe de l'Ouest, derrière l'Allemagne, le Royaume-Uni et l'Italie. Dans le même temps, l'activité des grossistes en France a décroché la palme du dynamisme avec une croissance d'ensemble de 4,5 %, à comparer à une hausse de 2,5 % dans toute l'Europe de l'Ouest et une progression de 1,5 % dans les 5 premiers pays de la région.

Pour l'heure, 2023 se profile encore à la hausse sur le marché français de la distribution IT, même si la tendance est la décélération. Entre janvier et février derniers, Context y a relevé une hausse des facturations de 3,6 % d'une année sur l'autre. C'est la seconde meilleure performance en Europe occidentale derrière celle de l'Espagne (+6,6 %). Parallèlement, les revenus cumulés des grossistes ont stagné (-0,1 %) dans l'ensemble de l'Europe de l'Ouest comme dans les 5 principaux marchés de la région (+0,2 %).

Le segment de la valeur montre une forte résilience à la crise

La progression honorable du secteur de la distribution IT français au regard de celle de ses voisins s'explique par le fort dynamisme du segment des produits valeur, autrement dit des solutions commercialisées en « faibles » quantité avec des marges élevées. Son chiffre d'affaires a bondi de 16 % en 2022 et de 19 % sur la période janvier-février 2023. Dans la liste des catégories de produits ayant tiré la croissance en début d'année figure, entre autres, les équipement réseaux fixes (+41 % de CA d'une année sur l'autre) et sans fil (+52 %), les solutions réseau et sécurité pour data center (+29 %), les logiciels (+24 %), le stockage sur disque (+19 %) ainsi que les serveurs (+15 %).

« Le marché de la valeur continue à être extrêmement dynamique et est également dopé par les backlogs importants des grossistes. Les projets restent bien présents, et même si certains grossistes ont pu noter un léger ralentissement du rythme des prises de commandes, ils continuent à facturer au fil des mois toutes les commandes qui n'avaient pas pu être honorées précédemment faute de produits adéquats ou de ruptures de stocks », analyste Context dans son étude.

Sans oublier le fait qu'une bonne partie des produits valeur répondent avant tout à une demande des entreprises qui s'est incomparablement mieux comportée que celle du grand public. Sur le segment BtoB, les facturations des grossistes IT ont progressé de 9 % en France en 2022. Las, leur hausse ne s'est situé qu'à + 3% sur la période janvier-février 2023. Toutefois, le canal des moyens et petits revendeurs tire bien son épingle du jeux avec une croissance de 9 % en début d'année. Il a ainsi représenté la moitié du chiffres d'affaires généré par les grossistes IT en France sur ces deux mois.

La décroissance s'amplifie sur le marché volumes

S'agissant des achats des revendeurs BtoC auprès des grossistes, ils ont reculé de 9 % l'an dernier. En revanche, une croissance de 7 % a fait son retour sur la période janvier-février 2023. Il s'agit d'une première depuis fin 2018. Toutefois, cette progression ne tient qu'à la bonne tenue des ventes de certaines catégories de produits, smartphones et systèmes d'impression en tête La mauvaise dynamique des dépenses des revendeurs BtoC en 2022 a contribué à une baisse du marché volume (produits vendus en gros volume avec des marges faibles) de 3 % en 2022. Et cette tendance baissière s'est amplifiée en début d'année pour atteindre - 7% (-2 % en janvier et -12 % en février). Elle tient notamment au recul de 21 % des ventes de notebooks (contre - 5% sur l'ensemble de 2022). Context explique que « les grossistes français comme l'ensemble des grossistes européens font face à des stocks élevés et une guerre des prix qui fait rage depuis plusieurs mois. Un recul significatif des ventes a également été enregistré sur la partie desktops et la partie display, respectivement de -10% et -20% depuis le début de l'année 2023 ». Les ventes de consommables, de composants et de produits de communication unifiée souffrent également. 

Distributique vous propose un second article issu de l'étude de Context. Il se penche sur les projections du cabinet d'études pour le marché français de la distribution IT sur l 'ensemble de 2023.

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

Des JO 2024 sous haute surveillance

Des JO 2024 sous haute surveillance

Dans moins de six mois s'ouvriront les Jeux Olympiques et Paralympiques 2024 d'été à Paris dans un contexte international très tendu, bien plus que pour les précédentes éditions....

Les meilleures alternatives à VMware

Les meilleures alternatives à VMware

Beaucoup d'informations et d'annonces sont venues perturber les DSI, les opérateurs IT et les partenaires de VMware depuis son rachat par Broadcom. Pour certains d'entre eux,...

Publicité