L'allemand Hornetsecurity fait l'acquisition de Vade

Daniel Hofmann (à gauche) CEO de Hornetsecurity aux côtés de Georges Lotigier président de Vade qui délaisse après ce rachat toute fonction exécutive au sein de l'ensemble ainsi constitué. (crédit : Hornetesecurity)

Daniel Hofmann (à gauche) CEO de Hornetsecurity aux côtés de Georges Lotigier président de Vade qui délaisse après ce rachat toute fonction exécutive au sein de l'ensemble ainsi constitué. (crédit : Hornetesecurity)

L'éditeur de solutions de sécurité Hornetsecurity basé à Hanovre a mis la main sur le français Vade localisé dans la métropole de Lille. Un rachat qui donne l'occasion au fournisseur allemand de consolider sa position dans la protection des e-mails et de s'implanter en France. Le président de Vade, Georges Lotigier quitte ses fonctions, mais entre au conseil de surveillance du nouvel ensemble.

Installé à Hem à une douzaine de kilomètres de Lille (Hauts-de-France) depuis sa création en 2008, Vade - aka Vade Secure aka Vade Retro - n'est désormais plus français. La société dirigée depuis 2010 par Georges Lotigier, grand expert de la sécurité et co-fondateur d'un autre champion français de la sécurité Netasq (devenu Stormshield après sa fusion avec Arkoon) aux côtés de Thierry Tarnus, a en effet été rachetée par l'allemand Hornetsecurity pour un montant non communiqué. Basée à Hanovre, cette société est également positionnée sur le marché de la sécurisation des e-mails (antispam, antivirus...) mais aussi la protection contre les ransomwares, la sauvegarde, la récupération de données, ainsi que la conformité, la gouvernance et la gestion des risques autour de Microsoft 365.

« Nous menons une stratégie de développement à l'échelle du marché européen et sommes très actifs en Allemagne, au Royaume-Uni et en Espagne mais n'avions encore jamais eu la possibilité d'entrer sur le marché français », nous a expliqué Daniel Hofmann, CEO de Hornetsecurity. « Lorsque nous avons rencontré Georges et son équipe, il est apparu logique de faire quelque chose ensemble et de se développer encore plus vite sur le marché européen pour être encore plus grand ». En 2022 Vade a réalisé un chiffre d'affaires de 23,6 M€ en croissance de plus de 22 % sur un an mais pour un résultat net encore dans le rouge (-2,67 M€ contre -2,09 M€ en 2021). On se souvient que l'aventure aux Etats-Unis de Vade avait été contrariée par une procès intenté par Proofpoint.

Une structure pesant 700 collaborateurs

Très discret sur l'opération et les chiffres de son groupe, Daniel Hofmann nous a simplement précisé qu'il s'agissait « d'une opération mixte » (numéraire, rachats d'actions...) et que la croissance du nouvel ensemble est « rapide et positive ». En 2022 Vade avait réussi à lever 28 M€ auprès des fonds français Tikehau Ace Capital, l'Etat, au travers de French Tech Souveraineté qui s'inscrit dans le cadre de France 2030, piloté par le secrétariat général pour l'investissement et opéré par Bpifrance, et Auriga Partners. Son rachat par un éditeur allemand peut donc surprendre après tant de capitaux hexagonaux engloutis. Suite à ce rachat, Georges Lotigier prend quoi qu'il en soit du recul. A 65 ans, le dirigeant nous a expliqué qu'il se préparait à quitter ses fonctions opérationnelles : « c'est une très bonne occasion pour moi de devenir actionnaire de Hornetsecurity Group», nous a indiqué Georges Lotigier. « Je vais rejoindre le conseil de surveillance mais je ne participerai pas aux opérations et n'aurais pas de fonction exécutive ».

Le nouvel ensemble comptera près de 700 collaborateurs et la contribution de Vade au chiffre d'affaires approcherait 30 %, ce qui devrait permettre au groupe de dépasser la barre des 50 M€ de revenus. Dans les prochains mois, le groupe compte étoffer son portefeuille de solutions (une douzaine de produits actuellement) aussi bien d'un point de vue fonctionnel qu'avec des lancements. « Les produits de Vade et de Hornetsecurity sont totalement complémentaires et leur combinaison les rendront plus puissants », indique Daniel Hofmann. Reste maintenant à savoir comment le réseau de partenaires (MSP, revendeurs...) et les clients prendront la nouvelle. « Ce sera absolument positif pour eux, car nous aurons l'opportunité d'avoir plus de produits et des gammes plus complètes. Ce sera une grande opportunité d'accélérer leurs revenus avec les produits de Hornetsecurity et de Vade et à de nouvelles offres », assure Georges Lotigier. Aucun remplacement de solutions d'un fournisseur par l'autre n'a été annoncé.

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

Des JO 2024 sous haute surveillance

Des JO 2024 sous haute surveillance

Dans moins de six mois s'ouvriront les Jeux Olympiques et Paralympiques 2024 d'été à Paris dans un contexte international très tendu, bien plus que pour les précédentes éditions....

Les meilleures alternatives à VMware

Les meilleures alternatives à VMware

Beaucoup d'informations et d'annonces sont venues perturber les DSI, les opérateurs IT et les partenaires de VMware depuis son rachat par Broadcom. Pour certains d'entre eux,...

Publicité