Les dépenses IT devraient progresser de 4,3% en France en 2015

Evolution et prévision d'évolution des dépenses SaaS 2012-2016. (crédit : Forrester)

Evolution et prévision d'évolution des dépenses SaaS 2012-2016. (crédit : Forrester)

Après être restées sous le seuil des 2% en 2014, les dépenses informatiques devraient reprendre du poil de la bête en France cette année. Au niveau mondial, la reprise serait même plus sensible, autour de 5,3%.

Alors que 2013 et 2014 n'avaient pas été des bons crus en termes de dépenses informatiques, 2015 et 2016 se présentent sous de meilleures auspices. C'est tout du moins l'avis de Forrester qui vient de publier un rapport prévisionnel sur l'évolution des dépenses IT dans le monde pour les années à venir. Au niveau mondial, le cabinet américain table sur une croissance de 5,3% en 2015 et de 5,9% en 2016, soit des progressions sensiblement supérieures à celles attendues en France, respectivement de 4,3% et 4,8%.

Le marché mondial de l'informatique devrait atteindre 2 337 milliards de dollars en 2015 et 2 483 milliards en 2016 selon Forrester qui estime par ailleurs que les logiciels vont représenter 677 milliards de dollars dans le montant total des dépenses IT en 2016, en hausse de 9,2% par rapport à 2015. En comparaison, l'équipement informatique devraient représenter en 2016 412 milliards de dollars (+5% sur un an).

Le moteur de la croissance des dépenses informatiques mondiales demeure les Etats-Unis (+6,3% en 2015 et 6,1% en 2016), suivis par la Chine, l'Inde, Suède et Israël, alors que le Brésil, le Mexique, le Japon et en particulier la Russie devraient être à la traîne.

Ajouter un commentaire
0
Commentaires

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

SD-WAN : un marché bouillonnant

SD-WAN : un marché bouillonnant

Les réseaux MPLS, longtemps et toujours utilisés pour interconnecter les différents sites de l'entreprise, doivent aujourd'hui cohabiter avec la technologie SD-WAN qui agrège tout...

La sauvegarde à l'heure du cloud hybride

La sauvegarde à l'heure du cloud hybride

Le basculement en faveur des architectures cloud est une tendance forte, mais n'est pas synonyme de simplification. Il faut gérer la transformation et l'hybridation des systèmes...

Publicité