Microsoft rejoint Google et AWS en prolongeant la vie de ses équipements cloud

La durée de vie des serveurs et des équipements réseaux du cloud Azure de Microsoft va passer de 4 à 6 ans. (Crédit Photo : Microsoft)

La durée de vie des serveurs et des équipements réseaux du cloud Azure de Microsoft va passer de 4 à 6 ans. (Crédit Photo : Microsoft)

A l'occasion de ses résultats financiers, la firme de Redmond a annoncé son intention de prolonger la durée de vie de ses serveurs et des équipements réseaux sur Azure. Le délai va passer de 4 à 6 ans avec à la clé des économies qui se chiffrent en milliards de dollars. Microsoft rejoint ainsi la concurrence qui a déjà sauté le pas en début d'année.

24 mois, un temps qui peut paraître long ou court selon les points de vue. C'est en tout cas, le supplément accordé par Microsoft au cycle de vie des serveurs alimentant son cloud Azure. A l'occasion des résultats financiers de la firme, la directrice financière, Amy Hood, a indiqué aux investisseurs, « nous prolongeons de 4 à 6 ans la durée de vie des actifs liés aux serveurs et aux équipements réseaux de notre infrastructure cloud ». Pour expliquer cet allongement, elle déclare que « les investissements dans nos logiciels nous ont permis d'accroître l'efficacité d'exploitation de ces équipements et les progrès technologiques ont augmenté leur durée de vie allant au-delà de celle purement comptable ».

Au-delà de l'aspect développement durable, Microsoft y voit aussi et surtout un intérêt financier. La firme va en effet économiser des milliards de dollars chaque année. La CFO du groupe prévoit que ce changement aura un impact de 3,7 Md de dollars sur les résultats au cours de l'année fiscale 2023 avec un bénéfice de 1,1 Md de dollars en premier trimestre. Pas sûr par contre que cela soit une bonne nouvelle pour les constructeurs de serveurs et d'équipements réseaux, ainsi que les spécialistes des semi-conducteurs comme Intel et AMD. L'allongement de la durée de vie des infrastructures cloud signifie que certains achats vont être reportés.

Suivre la concurrence

La décision de Microsoft suit de quelques mois celle déjà prise par Google Cloud et AWS dans ce domaine. En février 2022, Google a annoncé l'extension de son cycle de vie pour les serveurs de trois à quatre ans. Le même mois, AWS a détaillé ses plans pour faire fonctionner les serveurs pendant cinq ans et les équipements de réseau pendant six ans, soit une augmentation d'un an pour les deux systèmes. Le plan de Microsoft paraît donc plus ambitieux avec les 24 mois supplémentaires.

A terme, il faudra analyser l'impact d'une telle décision auprès des clients. En réalisant des économies substantielles, les fournisseurs de cloud vont être sous pression des clients demandant une répercussion de cette manne sur leur contrat et le prix du service. Ils pourront aussi réfléchir à leurs futurs besoins nécessitant peut être des serveurs et équipements réseaux plus performants et modernes. En deux ans, la technologie évolue vite, très vite même...

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

UEM, une plateforme pour les gérer tous

UEM, une plateforme pour les gérer tous

Successeurs des solutions MDM (Mobile Devices Management), les plateformes UEM (Unified Endpoint Management) visent à gérer tous les appareils et postes de travail de l'entreprise...

Publicité