Qlik met 560 M$ sur la table pour racheter Attunity

« Avec Attunity, nous sommes mieux placés pour servir nos clients entreprises et notre écosystème de partenaires afin de résoudre les problèmes de données les plus difficiles », a expliqué Mike Capone, le CEO de Qlik. (crédit : D.R.)

« Avec Attunity, nous sommes mieux placés pour servir nos clients entreprises et notre écosystème de partenaires afin de résoudre les problèmes de données les plus difficiles », a expliqué Mike Capone, le CEO de Qlik. (crédit : D.R.)

Qlik poursuit sa stratégie d'acquisitions externes en proposant de débourser 560 millions de dollars pour mettre la main sur Attunity, une opération qui doit lui permettre d'étendre son spectre fonctionnel à l'intégration de données pour espérer jouer dans la cour des grands de la BI aux côtés de SAP, Oracle et IBM.

Depuis son rachat pour 3 milliards de dollars par le fonds d'investissement Thoma Bravo en 2016, Qlik se sent pousser des ailes. Autrefois petit poucet de l'analytique, la société fondée en 1993 à Radnor en Pennsylvanie, a bien grandi. Elle est lancée depuis plusieurs mois dans une course aux acquisitions qui semble sans fin. Après Idevio (traitement des données géospatiales) en 2017, Podium Data (data management) en 2018 et il y a à peine un mois Crunch Data (bot analytique conversationnel), Qlik remet une fois de plus le couvert. Cette fois, le spécialiste en solutions de datavisualisation - mais pas que au regard de ces dernières acquisitions - poursuit justement son chemin vers la diversification de ses activités, toujours complémentaires à son domaine de base, la business intelligence.

C'est ainsi que l'éditeur a englouti Attunity, une proie bien plus conséquente que les précédentes, pour un montant s'élevant à 560 millions de dollars. Une somme très conséquente quant on sait qu'avant son rachat par Thomas Bravo, pour son exercice 2015, la société avait réalisé un chiffre d'affaires de « seulement » 612,7 millions de dollars pour un bénéfice net de 21,2 M$. Concernant le détail de l'opération, les actionnaires d'Attunity se voient proposer 23,5 dollars par titre, représentant une plus value de 18% par rapport à la clôture du cours de bourse en séance du 20 février 2019.

« Une forte croissance sur un marché important »

Le rachat d'Attunity pour Qlik s'inscrit dans une stratégie de diversification du groupe, qui trouve là le moyen de se lancer à l'assaut du marché très convoité de l'intégration de données sur lesquels on retrouve les poids-lourds comme IBM, Informatica, Oracle, SAP ou encore Talend. Mais pas seulement : « S'appuyant sur la récente acquisition de Podium Data par Qlik et l'introduction de Data Catalyst, Attunity fournit des fonctionnalités de diffusion de données multi-plateformes pour prendre en charge le passage au cloud et à l'analyse en temps réel », explique Qlik dans un communiqué.

« La force d'Attunity dans la fourniture de données en temps réel dans des environnements cloud complexes positionnera de manière unique Qlik pour aider ses clients à gérer leurs données et à aligner leur stratégie d'analyse d'entreprise », poursuit Mike Capone, CEO de Qlik. « Attunity a démontré une forte croissance sur un marché important et, ensemble, nous sommes mieux placés pour servir nos clients entreprises et notre écosystème de partenaires afin de résoudre les problèmes de données les plus difficiles. »

Ajouter un commentaire
0
Commentaires

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

La sauvegarde à l'heure du cloud hybride

La sauvegarde à l'heure du cloud hybride

Le basculement en faveur des architectures cloud est une tendance forte, mais n'est pas synonyme de simplification. Il faut gérer la transformation et l'hybridation des systèmes...

Cybersécurité : Faire face aux dernières menaces

Cybersécurité : Faire face aux dernières menaces

« Alertés par une consommation énergétique très élevée d'un fournisseur d'énergie, de nombreux policiers sont intervenus croyant à une ferme de culture du cannabis, il s'agissait...

Publicité