Econocom croque les activités de Biboard pour développer son offre data

En 2015, Biboard avait levé 2 M€ auprès de quatre investisseurs et visait alors cinq millions d'utilisateurs de sa solution dans les trois années suivantes. Illustration : D.R.

En 2015, Biboard avait levé 2 M€ auprès de quatre investisseurs et visait alors cinq millions d'utilisateurs de sa solution dans les trois années suivantes. Illustration : D.R.

Les activités et les solutions de BI de l'éditeur français Biboard viennent renforcer le catalogue de produits et de services d'Econocom autour de la donnée.

L'éditeur Biboard vient rejoindre la longue liste des sociétés rachetées par Econocom ces dernières années. Fondée par Thierry Thépaud à Grenoble en 2008, cette société conçoit des logiciels de business Intelligence offrant la possibilité de partager et de visualiser en ligne des tableaux de bord de manière collaborative. En mettant la main sur elle, Econocom renforce son offre dans le domaine de la donnée, comme il l'avait déjà en juin dernier en devenant intégrateur des solutions de Tibco Software. Objectif : renforcer ses positions sur un marché du big data dont IDC attend une croissance annuelle moyenne de 12% dans le monde jusqu'en 2020.

Tous les collaborateurs de Biboard ont rejoint Econocom, à l'exception de ceux occupant des fonctions transverses (marketing et administratifs). Ils représentaient 10% des effectifs de l'éditeur. C'est Luc Arnaud, le directeur du développement du groupe qui prend également en charge celui des actifs issus du rachat de Biboard. Avant d'être absorbé par l'ogre Econocom, l'éditeur menait une politique de ventes indirectes. Celle-ci ne sera pas remise en cause par Econocom qui considère cette approche comme un accélérateur pour développer les ventes.

Ajouter un commentaire
0
Commentaires

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

Cybersécurité : Faire face aux dernières menaces

Cybersécurité : Faire face aux dernières menaces

« Alertés par une consommation énergétique très élevée d'un fournisseur d'énergie, de nombreux policiers sont intervenus croyant à une ferme de culture du cannabis, il s'agissait...

Publicité